// Vous lisez...

Vacances

Vietnam, dec. 2008

Cet article retrace les presque trois semaines de notre voyage de noces au Vietnam, de Hanoï (Nord) à Hô Chi Minh ville (Sud). Merci à tous ceux qui ont participé à ce voyage, le rendant ainsi possible. Ce pays et ses habitants nous ont beaucoup touchés et nous revenons avec l’envie d’y retourner très vite...

Paris - Hanoi (J1 le 27/11/2008)

Nous arrivons à Hanoï à 14h00 heure locale après plus de 24h de vol + escale. Sur le trajet taxi jusqu’au centre d’Hanoï, nous observons beaucoup de pauvreté et un étonnant mélange de modernité et de tradition que nous retrouverons tout au long de ce voyage. Au fur et à mesure que l’on s’approche du centre, surgissent de plus en plus de mondes et de bruits ; le taxi se faufile dans de petites rues où se glissent également des centaines de 2 roues.
Notre premier hôtel n’est clairement pas à la hauteur de ce qui était annoncé : hôtel sale et chambre miteuse et ultra bruyante. Du coup, on part à la recherche d’un autre hôtel, que l’on trouve assez rapidement (ce n’est pas ce qui manque à Hanoï).

JPEG - 92.4 ko

Après une petite douche bien méritée nous partons à la découverte de la vieille ville la nuit : des gens grouillent et s’agitent de partout, les gens vivent et mangent sur les trottoirs, les ordures brulent dans la rue, la circulation de scooteurs est telle que traverser est un exploit. Cependant les vietnamiens nous apparaissent déjà très gentils et souriants et malgré beaucoup de sollicitations on se sent vite dans son élément.

JPEG - 86.6 ko
Une rue de Hanoï la nuit
JPEG - 120.4 ko
Les rues de Hanoï
JPEG - 62.7 ko
Musique traditionnelle
JPEG - 85.7 ko
Joueurs d’échecs chinois (xiangqi)

J2

Rien de tel pour commencer la journée que d’aller mettre le nez au marché de Dong Xuan : on y trouve de tout et notamment l’ensemble des mets utilisés pour faire la cuisine du nord Vietnam.

JPEG - 100.3 ko
Marché de Dong Xuan

Nous prenons ensuite le taxi pour le temple de la littérature à Hanoï. Le temple est plaisant autant par son architecture subtile que par le cadre qu’il offre : bassins de nénuphars, arbres anciens, absence de bruit (à Hanoï c’est rare).
Ensuite nous déjeunons au restaurant KOTO—> http://koto.com.au/ (Know One Teach One), un restaurant associatif permettant l’insertion professionnelle dans le restaurant aux jeunes des rues.
Le temple du lac Hoa Kiem offre une oasis de repos à deux pas du centre de la capitale. Nous allons nous y reposer après une éprouvante ballade à pieds dans les rues marchandes et très animées du centre.

JPEG - 100.8 ko
Une porte du temple de la littérature
JPEG - 115 ko
Remise de diplômes
JPEG - 91.2 ko
Miss Hanoï 2008
JPEG - 60.7 ko
Cathy au bord du lac Hoa Kiem à Hanoï

J3

Après un lever aux aurores, nous sommes parmi les premiers pour découvrir le mausolée dédié à l’oncle Hô. Sa dépouille dans une présentation solennelle et précieusement gardée par quatre gardes tout aussi figés que le héros et père fondateur de la nation. L’architecture dépouillée placée au cœur d’une vaste esplanade dont l’accès est interdit à quiconque, participe à donner au lieu un aspect sacré.

JPEG - 53.4 ko
Mausolé de Ho Chi Minh

Changement de décor avec le musée d’ethnologie qui reste l’un de nos plus beaux souvenirs de Hanoï. Ce musée agréable et instructif présente des reconstitutions d’habitations parfaitement mises en valeur ; les couleurs et le raffinement des vêtements ethniques sont également extraordinaires.

JPEG - 55.1 ko
Tenue traditionnelle
JPEG - 68.5 ko
Habitation en bois et bambou
JPEG - 103.6 ko
Sculptures en bois
JPEG - 104 ko
Détail des scultures
JPEG - 76.8 ko
La cuisine des employés du musée

Après le déjeuner, nous passons dans le quartier colonial où l’église catholique détonne. L’après-midi est consacrée au shopping qui nous offre de belles trouvailles en soie. En soirée, nous terminons par un traditionnel spectacle de marionnettes sur l’eau dont les effets de style surprennent.

J4

Pour notre dernier jour a Hanoï, nous faisons la grasse matinée. Départ de l’hôtel à 11h pour déjeuner à deux pas dans un restaurant bien sympa. On rejoint la gare à 12 h avec un taxi peu scrupuleux, Guillaume démasque son manège, suite à quoi le compteur tourne normalement ! Durant le trajet en train, après avoir quitté les ruelles resserrées de la capitale, nous pénétrons durant plus de deux heures dans de vastes étendues inondées d’eaux et parsemées d’habitations. Les paysages sont très beaux. Ce voyage parmi les autochtones a aussi un charme bien particulier, typique.
Arrivée a Ninh Binh, la gare est charmante, mais très vite on retrouve le brouhaha, les gaz d’échappements et les klaxons avant de rejoindre l’hôtel à deux pas [enfin presque !]. Accueil et chambre sympa. Nous déjeunons à l’hôtel, rien de très fameux.

JPEG - 110.9 ko
JPEG - 79.6 ko
JPEG - 85.1 ko
JPEG - 61.9 ko
JPEG - 69.4 ko

J5

Nous prenons les services d’un guide recommandé par l’hôtel. Cet ancien professeur de français, sitôt arrive a Tam Coc, nous emmène non pas sur les eaux mais dans la boutique de broderies d’un de ses anciens élèves... Nous devons insister lourdement pour arriver à l’embarcadère et grimper dans une petite barque à fond plat qui nous mène assez rapidement dans les splendides paysages de Tam Coc (les trois grottes).

JPEG - 65.1 ko

Retour au village et cette fois nous restons bloqués dans la boutique pendant presque 2 heures. Pas contents certes mais sans beaucoup de moyens de fuir... Finalement, nous nous débarrassons de ce guide et louons un scooteur avec lequel nous partons à l’aventure !!!
En route [ou en piste, nous tentons de rejoindre Hoa Lu par les routes secondaires, nous nous perdons et finalement arrivons à destination. Les paysages de rizières sont grandioses même s’ils semblent mis en danger par le développement. A Hoa Lu, le temps semble s’être arrêté depuis longtemps. Atmosphère de plénitude et atemporel qui procure une sensation apaisante après le déluge des grandes agglomérations.

JPEG - 80.6 ko
JPEG - 104.5 ko
JPEG - 38.2 ko
JPEG - 94.2 ko
JPEG - 98 ko
JPEG - 72.3 ko

J6

Nous louons une voiture avec un charmant couple d’anglais pour visiter le parc naturel de Cuc Phuong où vivent notamment des singes en voie de disparition.
Une route en état moyen mais agréable nous conduit jusqu’au parc. Nous commençons par la visite des singes. Nous y sommes accueillis par des cris étranges qui s’intensifient à chacun de nos pas. Nous découvrons toutes sortes d’espèces rares. Le ballet des guenons est un spectacle étonnant. Nous reprenons la voiture quelques kilomètres avant de nous arrêter pour visiter la première grotte de la journée : la grotte de l’homme préhistorique, ainsi nommée pour les fragments d’ossements vieux de 8 000 ans AC qu’on y a trouvé.

JPEG - 78.3 ko
JPEG - 81 ko
JPEG - 77 ko
JPEG - 93.4 ko
JPEG - 49.9 ko

Une ballade de 8 km aller-retour à pieds dans la forêt tropicale nous mène ensuite à un arbre millénaire magnifique. La jungle est surprenante. Il y règne un silence de plomb. Pas d’animaux, mais une autre jolie grotte.
Retour par une route secondaire qui nous dévoile des paysages magnifiques. Une multitude de petites montagnes à perte de vue immergent des eaux. De nombreux paysans cultivent le riz. Nous traversons ainsi les campagnes et les villages reculés du nord Vietnam avant de nous arrêter une ultime fois pour savourer le bouquet final : une gigantesque grotte truffée de stalagmites... La campagne de Ninh Binh est vraiment très belle et nous apprécions le coucher du soleil au dessus des rizières.

JPEG - 51.9 ko
JPEG - 50.2 ko
Le repas d’un gibbon
JPEG - 105.6 ko
JPEG - 72.9 ko
JPEG - 55 ko
JPEG - 64.1 ko

J7

Nous prenons le train de nuit à Ninh Binh qui nous conduit jusqu’à Hue après dix heures de secousses et autres désagréments [ventilation au-dessus de nos nez entre autres pour plaire à Cathy !]. Arrivée a Hue a 9h30, nous filons chez notre hôte poser nos valises. Nous adorons le lieu, paisible et l’accueil toujours très chaleureux. Monsieur Hoang est un ancien professeur de français qui a précieusement rédigé pour ses pensionnaires brochures et documents où sont décrits dans un français parfait l’ensemble des lieux à visiter.

Sur ces conseils avisés, nous entamons notre programme dans l’après-midi par la visite de la cité impériale et de la cité interdite. La guerre du Vietnam a marqué cruellement ce site.

JPEG - 575.3 ko
Citadelle impériale

Nous louons des vélos et parcourons la citadelle puis la pagode de Thien Mu. La circulation au retour vers 17h se révèle un exercice de style particulièrement hasardeux...

JPEG - 97.2 ko

J8

Location de scooter et visite des mausolées proches de la rivière des parfums. Cette visite est l’occasion de parcourir la très agréable campagne de Hué. Il est préférable de se munir d’un plan car l’orientation n’est pas toujours évidente mais on ne se perd jamais très longtemps et le circuit vaut la peine d’être parcouruc.

JPEG - 91.9 ko
JPEG - 118.7 ko
JPEG - 85.2 ko

Les Empereurs Vietnamiens se faisaient construire, de leur vivant, un somptueux mausolée, dans un site choisi par les géomanciens. Avant leur mort, le mausolée était utilisé comme résidence secondaire. En amont de Hué, les rives de la rivière des parfums, sont parsemées de ces tombeaux impériaux. Les tombeaux impériaux sont généralement composés :
- d’une stèle relatant la vie et les exploits de l’empereur,
- d’un temple dédié à l’empereur,
- d’une cour d’honneur dans laquelle se dressent des statues en pierre de guerriers, chevaux ou éléphants,
- d’un parc contenant toujours un cadre bucolique et avec un étang ou lac,
- du tombeau proprement dit.

Le mausolée de l’Empereur Minh Mang (1791-1841) :

JPEG - 715.4 ko
Parc Minh Mang
JPEG - 68.2 ko
Mausolée de Minh Mang

Le mausolée de l’Empereur Khai Dinh (1884-1925) : Marionnette entre les mains des français, il était connu pour son sens de la frime et de l’ostentation. Il augmenta de 30% les impôts pour financer son mausolée construit entre 1920 et 1931 sur une colline . Un immense escalier permet d’accéder à un premier niveau (la cour d’honneur) où l’on trouve, comme dans les autres mausolées, des statues de mandarins et d’éléphants et un pavillon renfermant une stèle dont le texte aurait été écrit par son fils Bao Dai, le dernier Empereur du Vietnam. Le mausolée avec sa façade exubérante renferme un tombeau entièrement décoré de mosaïques, considéré comme Trésor National mais qui parait très Kitsch.

JPEG - 85.9 ko
Mausolée de Khaï Dinh
JPEG - 89.9 ko
JPEG - 70.1 ko

Le mausolée de l’Empereur Tu Duc (1848-1883) : Son règne connut les cruciales étapes de la colonisation française et fut sanglant , puisqu’il n’hésita pas à faire tuer son frère et toute sa famille en 1848, car il s’était révolté contre son éviction du trône. Les chrétiens, accusés d’avoir participé à la révolte, furent cruellement persécutés. Son mausolée est construit au milieu d’un immense parc, avec un lac artificiel, des palais, un théâtre, des pavillons d’agréments etc...

JPEG - 739.5 ko
Mausolée de Tu Duc

Orphelinat de Hué

La pagode de Thiên Mu, la plus connue de Hué, a été fondée en 1601 avec les restes d’un temple Cham. Les 7 niveaux de la tour Phuoc Duyên rappellent les 7 réincarnations de Bouddha. Elle est bâtie sur une colline proche d’une des rives de la rivière des parfums, et s’inserre avec harmonie dans le paysage.

JPEG - 45.8 ko
JPEG - 87.2 ko
JPEG - 85.1 ko
JPEG - 84.1 ko
Porte principale du temple de la littérature de Hué
JPEG - 85.3 ko
Les tortues des mandarins (temple de la littérature à hué)
JPEG - 96.6 ko

Ces visites sont l’occasion de croiser un chantier de restauration de la voirie. Les méthodes utilisées (bitume chauffé dans des futs sur un feu de bois en bord de route, mise en œuvre d’une sous-couche de cailloux manuellement, épandage du bitume avec des sceaux, etc.) donnent une idée de la pauvreté du pays.

JPEG - 90.7 ko
La DDE vietnamienne
JPEG - 90.6 ko
La DDE vietnamienne (suite)

J9

Nous souhaitions aller en louant un scooter au pont japonais, à la plage et au cimetière des morts. Notre programme à scooteur tombe à l’eau (c’est le cas de le dire !) : des trombes d’eau s’abattent sur nous, les rues deviennent très vite des torrents et nous devons finalement faire demi tour.

JPEG - 40.1 ko
JPEG - 68.1 ko
Des bufles roses !
JPEG - 46.8 ko
JPEG - 74.6 ko
A Hué, il a plu comme à Hué
JPEG - 69.9 ko
JPEG - 74.3 ko

La location d’une auto avec chauffeur à la journée nous permet de faire notre programme. Les sites sont étonnants mais ne valent pas ceux de la veille. Le cimetière des morts est quand même impressionnant et donne une idée de la force de la foi de ces vietnamiens boat-people partis au US ou en Europe et qui continuent d’honorer leurs ancêtres tout en préparant leur dernière demeure.

JPEG - 269.1 ko
Cimetière des morts

Dîner mémorable tant par la nourriture préparée par la maîtresse de maison que pour l’ambiance chaleureuse que nous réserve Olivier spécialiste du Vietnam travaillant pour le Routard, M. Hoang et un colonel héros de la guerre du Vietnam.

JPEG - 69.8 ko
JPEG - 59.3 ko

J10

La section du train Mandarine entre Hue et Danang est à juste titre réputée pour ses points de vue splendides sur la côte. Dommage que lors de notre passage la visibilité soit très moyenne et que le temps toujours très pluvieux ne permette pas de prises de vue.

JPEG - 54.3 ko
JPEG - 57 ko
Dans le train pour Hué

Arrivés a Danang, on file directement transfert en taxi à Hoi An (le bus aurait été plus économique... mais nous ne sommes pas à 10 euros), qui se révèle une très agréable petite ville touristique. Trop peut-être, puisque au fur et à mesure de notre séjour nous sommes gênés par le coté artificiel de cette ville. C’est d’ailleurs le seul endroit du Vietnam où les enfants, envoyés par des adultes, quémandent.

JPEG - 76.4 ko
Le célèbre pont japonais de Hoï An
JPEG - 90 ko
Porteurs à balancier
JPEG - 89.7 ko
JPEG - 74 ko
JPEG - 61.6 ko
Les brodeuses au travail
JPEG - 91.2 ko

J11

Nous Louons un scooter pour aller à la plage. L’estuaire de la rivière bordant Hoi An est très agréable. Les pêcheurs sont basés ici dans de jolies maisons que les bateaux de pêcheurs accostent directement. Les habitants vivent ici (comme dans le delta du Mékong) avec et par l’eau.

JPEG - 47 ko
JPEG - 84.2 ko
JPEG - 69.3 ko
JPEG - 81.6 ko
JPEG - 65.4 ko
JPEG - 75.4 ko
JPEG - 83.8 ko
Travail aux champs

Temples Cham de My Son

JPEG - 81.6 ko
Temples Cham et ruines
JPEG - 75.9 ko
Résultat du temps et des bombardement US

J12

Aujourd’hui, découverte de Danang à pieds, puis à scooteur [ce sera d’ailleurs la dernière fois de notre séjour]. Le matin : visite du musée Cham où Guillaume scrute chaque statue en détail.

JPEG - 60 ko
Précurseurs du jeu de polo

Puis, nous déjeunons dans un très bon restaurant [Apsara] ou nous avons dévoré plusieurs plats typiques [notamment des crevettes fameuses]. Du coup, le soir à nouveau diète avec fruits et une mini soupe.

En début d’après-midi, petite grimpette sur la montagne de marbre et ballade le long de la côte à scooteur. Les plages sont superbes [sable fin et cocotier], mais la mer est déchaînée. Du coup, on ne se sera pas baigne du séjour.

JPEG - 502.3 ko
Vue depuis une des montagnes de marbre
JPEG - 43.8 ko
Ganesh
JPEG - 81.4 ko
Las marbres sculptés de Danang
JPEG - 58.5 ko
China Beach à Danang

J13

On monte, un peu par hasard au 20ème étage de la tour du Plaza hôtel. L’ascenseur - qui donne sur le fleuve - est impressionnant et Cathy a un peu peur ! Mais la vue est sympa et le bar permet de déguster un vrai expresso et un vrai cappuccino.

JPEG - 62 ko
Vue du 20ème étage du Plaza Hôtel

Puis on flâne un peu dans les rue de Danang, et notamment au marché, avant de nous rendre à l’aéroport pour prendre l’avion direction Ho Chi Minh City !

JPEG - 108.4 ko
JPEG - 98.7 ko
JPEG - 89.2 ko
JPEG - 94.6 ko
JPEG - 91.2 ko
JPEG - 89.8 ko
Vue depuis la montagne de marbre

J14

Tour de Ho chi Minh ville assez décevant. Le changement de décor est radical. Des lumières et des boutiques de luxe surgissent de partout. La ville surnommée par les nordistes "la pute du sud" affiche de nombreux signes de richesse alors que la misère se trouve à chaque coin de rue. Pour la première fois depuis notre séjour, nous rencontrons miséreux de rue faisant la manche et prostituées. Plus que partout ailleurs disparités et misère sociales apparaissent crument.

JPEG - 85.4 ko
Moto-Taxi
JPEG - 77.9 ko
Le tristement célèbre hélico US
JPEG - 81.2 ko

J15

Le musée des crimes de guerre américains est un lieu saisissant et profondément dérangeant pour nous occidentaux...

J16

Ballade sur le Mékong : fatigue aidant, ce sera l’une des rares fois où nous retiendrons les services d’un tour. Nous embarquons très tôt le matin (5h) dans un bus chargés de touristes et nous nous laisserons balader le long du Mékong à naviguer à travers ces petites îles pittoresques qui nichent un peu partout au cœur du fleuve. Visite agréable et paisible au cours de laquelle nous rencontrerons de nombreux artisans locaux pour qui la vente de divers fabrications locales (feuille de riz, miel, bonbons à la noix de coco...) est l’unique source de revenu.
Nous terminons cette ballade sauvage, pittoresque et gourmande par un spectacle de musique traditionnelle.

JPEG - 76.8 ko
JPEG - 72.4 ko
Fabrication des feuilles de riz
JPEG - 71.8 ko
JPEG - 81 ko
JPEG - 91.6 ko
JPEG - 55.2 ko
JPEG - 59.1 ko
JPEG - 76.2 ko
JPEG - 95.4 ko
JPEG - 83.4 ko
Extraction du jus de coco

J17

Promenade dans Ho chi Minh avant le grand retour. Notre avion décolle à 19 h, nous avons encore un peu de temps pour dépenser nos derniers dong ! Impossible de trouver la boutique équitable annoncée dans le routard. Après nous être perdus dans les faubourg grouillants et populaires de Saigon, nous revenons bredouilles ! Pas de regret, nous avions fait le plein de cadeaux aux deux principales boutiques "Handicrafts" trouvées au nord et au centre du Vietnam et tenues par des ONG qui assurent aux populations locales et à de jeunes artisans handicapés un travail régulier et un salaire correct.

Après un long vol assommant, retour à Paris CDG à 6 h du matin heure locale. Il fait très froid, nous sommes loin des 30° que nous avons quittés la veille et nous rêvons déjà de notre prochain périple en Asie du Sud-Est avec comme destination : les ethnies du nord Vietnam, le Cambodge et le Laos ! Tout un programme enchanteur à méditer...

info portfolio

Les marionnettes sur l'eau

Commentaires

2 Messages

  1. Vietnam, dec. 2008

    Cher ami,
    Je viens de découvrir ton voyage de noces et je le trouve tout simplement fabuleux.
    J’ai toujours voulu aller au Vietnam, un peu comme le besoin d’un retour aux sources,au pays de mes origines. Ton récit et les superbes photos m’ont captivés, merci de partager un petit peu de ces merveilleux moments avec tous.
    J’envisage aussi de me rendre au Cambodge, peut être l’année prochaine, chez ma tante qui vit à Phnom Penh.
    J’espère avoir le plaisir de te revoir un de ces jours et de rencontrer Cathy !
    @+
    Steve

    par Steve | 31 janvier 2009, 00:50
  2. Vietnam, dec. 2008

    Ce dernier jour de Janvier, enfin pris le temps de regarder tranquillement les photos et de lire votre journal de voyage. Merci d’avoir pris le temps de rapporter toute cette beauté et toutes ces découvertes pour nous en faire profiter. Les images sur l’eau sont superbes ; de très beaux visages aussi ( la jeune étudiante, ou lectrice à Hué par exemple) et vous deux in situ... les rues, la pluie même... Une question : C’est quoi les temples Cham ? Bisous
    Christiane

    par Cri | 31 janvier 2009, 17:49

Répondre à cet article